Forum du site www.karate-traditionnel.fr.st

Questions / Réponses karaté traditionnel shotokan et autres
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Le siteLe site  

Partagez | 
 

 la violence dans les A.M: assumée ou bien?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
François
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1542
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Ven 23 Avr - 13:51

hara a écrit:
je pense néanmoins que les AM on une affinité avec la faucheuse
dans certains sports nous parlons d'accidents, dans les arts martiaux plutôt de conséquences
je suis d'accord sur l'idée. Au moins lors de la création des arts martiaux. Maintenant, leur pratique telle que je la côtoie la très grande majorité du temps dans les salles est, en réalité, très loin de cette affinité.
Revenir en haut Aller en bas
naifanshi
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2842
Age : 32
Localisation : alsace
Grade : quelques Dans
Loisirs : karaté goju-ryu, boxe de la grue blanche, wing chun
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Ven 23 Avr - 14:52

onite a écrit:

L'avantage, c'est qu'aujourd'hui ben si le mec signe pour un contrat dans l'armée de terre, de l'air ou tente sa chance dans un recrutement dans une unité commando il l'a voulu.

pas sur...
pour l'état d'esprit, sauf à parler des types qui sont réellement allés où ça chauffe... mais bon, quoi qu'on en dise, ça n'est pas necessairement le cas de tous ou même la majorité des militaires pros à l'heure actuelle en france...

et je sais pas si tu as déjà vu quelques reportages ou même connu des types qui ont voulu participer à la selection de commandos(j'en connais...), m'enfin y en a certains c'est quand même des sacrés touristes qui ont pas compris que la formation se limiterai pas à porter le beau beret ou je ne sais quoi...(heureusement, il sont éjectés)

j'ai un peu une expérience de la chose parce qu'il se trouve que mon dojo ne se trouve pas loin de deux casernes et qu'on a toujours eu quelques militaires comme élèves...ben, sorti d'un ou deux gus qui avaient quelque chose dans le ventre, les autres... je prie le ciel chaque jour qu'on soit pas attaqué Laughing

françois a écrit:

quand on se retrouve à tirer à balles réelles sur des cibles dont on vous dit bien que c'est l'ennemi, le coté citoyen disparait un peu

tu parles des militaires pros là...pas des conscrits, on est d'accord...?
nan parce que le conscrit moyen, il avait droit à tirer une malheureuse rafale dans tout son service...et ceux que je connais, ils ont surtout employé leur talents à faire le mur pour essayer d'aller chasser la belette...même un cousin qui a trouvé sa femme comme ça green

françois a écrit:
Je finis une semaine difficile, je fais un faux mouvement et je laisse tomber un objet auquel je tenais beaucoup, qui se fracasse par terre. Je "pête les plombs" et je réagis de façon violente. Il n'y aura eu aucune contrainte d'aucune sorte.

qu'est-ce qu'une semaine difficile sinon une interminable suite de contraintes....???

françois a écrit:

je ne définis rien, je ne suis pas un dictionnaire. Regardes un vrai dictionnaire.

ce n'est pas la définition du dictionnaire qui m'intéresse, mais la tienne...parce que, que tu ais pris la peine de la formuler explicitement ou pas, tu en as forcément une pour guider ta reflexion...j'aimerai connaitre ta grille de lecture...

françois a écrit:

Tout à fait. Et faire passer du contact dur voir incapacitant comme de la violence est tout autant se voiler la face.
Quand un boxeur subit un KO au foie de la part de son sparring, quand un stagiaire en Kyosho Jutsu subit un KO, il n'y a aucune violence là dedans. Pourtant il suffit d'avoir le même geste avec la même conséquence dans une autre situation pour que cela soit une conséquence de la violence de l'un envers l'autre.

on y arrive...tu admets donc que le geste en soi a peu d'importance(puisqu'on le retrouve dans d'autres cadres jugés non-violents), le coeur du truc tient au mental, à l'état d'esprit lié à linstant T, le reste n'est que conséquence...

hara a écrit:

un pratiquant ayant réussi à dompter sa violence, réussi de par le fait à dompter cette peur de la mort

désolé, je ne vois pas trop le rapport entre l'un et l'autre...pourtant la mort je connais et de près...
vis à vis du rapport à la mort je dirais juste que le simple fait d'y avoir été confronté de près limite d'emblée la "peur de la mort"...trop pressé de vivre et de profiter de ce que tu as intégré comme limité dans le temps pour avoir à t'occuper de la mort elle-même.
peur de souffrir, peur d'être diminué, oui...mais peur de la mort...bof.

_________________
Mon aviron plonge dans l'écume,
tandis qu'au loin, pointe l'ile des arts martiaux
je n'ai alors d'autre pensée que ceci
"ah, quel plaisir de ramer..."

Mabuni Kenwa
Revenir en haut Aller en bas
Shoji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 806
Age : 36
Localisation : pays de la loire
Grade : ceinture noire 1er Dan
Loisirs : dire des trucs bizarres
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Ven 23 Avr - 15:31

@ naif,

la peur de la violence et la peur de la mort sont indisciociable.
un pratiquant ayant de l'experience comme toi doit le savoir (moi je n'oblige rien hein!)

un mec qui sursaute au moindre kiaï, ta pas forcement envi qu'il te touche
pour les échanges virile, tu prefereras un mec qui a conscience du danger et qui n'est pas en "transe" a cause d'un danger mal défini, non?
ou alors tu vas chercher a te frotter a tout ces mecs au regard fuyant qui s'enerve quand tu appuie un peut une touche ou qui te blesse en frappant comme des teubés

petit H.S: heuresement que nos amis sus nommés, dans la plupart des cas, frappe mal. leur coups sont résonnants et non pénétrants
Revenir en haut Aller en bas
naifanshi
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2842
Age : 32
Localisation : alsace
Grade : quelques Dans
Loisirs : karaté goju-ryu, boxe de la grue blanche, wing chun
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Ven 23 Avr - 16:26

hara a écrit:

la peur de la violence et la peur de la mort sont indisciociable.

tant que la violence ne sera pas la seule cause de décès, j'ai bien peur que SI, elles le soient, dissociables...par définition...

je me répète mais, autant la peur de la souffrance est à peu près universelle, physique même...autant la mort, tout le monde n'en a pas la même approche...
je suis peut-être spécial, mais perso c'est pas la mort qui pourrait m'inquiéter(coup de pouce sur l'interrupteur, la lumière s'éteint...point...) c'est plutot ce qui se passe avant...

de toute façon dans le feu de l'action, il en va de la conception de la mort et de la violence comme de beaucoup de choses très philosophiques, on est à 10 000 lieues d'y penser, on en a vraiment ni le temps, ni l'envie...

après à la limite tu cogites oui...mais pendant, non...

Citation :

un mec qui sursaute au moindre kiaï, ta pas forcement envi qu'il te touche
pour les échanges virile, tu prefereras un mec qui a conscience du danger et qui n'est pas en "transe" a cause d'un danger mal défini, non?

ça dépend si tu es prêt à prendre des coups ou pas...moi j'aime bien travailler avec les deux(parce que mine de rien, si tu travailles jamais avec des types de la première catégorie, il te manquera toujours quelque chose, tu ne passeras jamais le cap mental...)...c'est juste que tu travailles pas tout à fait de la même manière dans les deux cas, c'est tout...

_________________
Mon aviron plonge dans l'écume,
tandis qu'au loin, pointe l'ile des arts martiaux
je n'ai alors d'autre pensée que ceci
"ah, quel plaisir de ramer..."

Mabuni Kenwa
Revenir en haut Aller en bas
Shoji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 806
Age : 36
Localisation : pays de la loire
Grade : ceinture noire 1er Dan
Loisirs : dire des trucs bizarres
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Ven 23 Avr - 17:04

Citation :
tant que la violence ne sera pas la seule cause de décès, j'ai bien peur que SI, elles le soient, dissociables...par définition...

je distingue bien la difference, mais intrascequement la peur de la violence est dû a la peur de la mort. peur de la souffrance, certe, mais plus profondement peur de la mort: un enfant de 6 ans te l'expliquerai mieux que moi...

Citation :
de toute façon dans le feu de l'action, il en va de la conception de la mort et de la violence comme de beaucoup de choses très philosophiques, on est à 10 000 lieues d'y penser, on en a vraiment ni le temps, ni l'envie...

la mort peut être un sujet philosophique fort interressant en effet, mais avant tout c'est d'abord notre seule certitude en ce bas monde: tout le monde y sera confronté tôt ou tard.

Citation :
je suis peut-être spécial, mais perso c'est pas la mort qui pourrait m'inquiéter(coup de pouce sur l'interrupteur, la lumière s'éteint...point...) c'est plutot ce qui se passe avant...

je te rassure tu n'est pas spécial, perso je ne ferais pas de commentaires en vain...

Citation :
ça dépend si tu es prêt à prendre des coups ou pas...moi j'aime bien travailler avec les deux(parce que mine de rien, si tu travailles jamais avec des types de la première catégorie, il te manquera toujours quelque chose, tu ne passeras jamais le cap mental...)...c'est juste que tu travailles pas tout à fait de la même manière dans les deux cas, c'est tout...


personellement je prend un malin plaisir a me frotter avec cette categorie, et plus ils sont massif, mieux c'est!
Revenir en haut Aller en bas
François
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1542
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Ven 23 Avr - 18:21

@ Naifanshi,
pour l'appelé, les séances de tir pendant les classes existaient. Pour les appelés, les gardes avec chargeur engagé et consignes de tir existaient. Si quelques uns des appelés échappaient à ce genre de chose, beaucoup y passaient et prenaient alors conscience qu'ils pouvaient être amené à tirer sur un inconnu pour le tuer.
Le coté "la semaine difficile est une suite de contrainte", ça m'a fait éclater de rire. No comment.

Citation :
tu admets donc que le geste en soi a peu d'importance(puisqu'on le retrouve dans d'autres cadres jugés non-violents), le coeur du truc tient au mental, à l'état d'esprit lié à linstant T, le reste n'est que conséquence
je ne l'admets pas. C'est ce que je dis depuis le départ de la conversation.
ET je dis que la pratique dans les dojos actuellement n'amène en aucun cas à un état mental violent, n'amène en aucun cas à un travail sur la maitrise de sa propre violence, n'amène en aucun cas une confrontation réelle avec la violence de l'autre.
Penser le contraire est une pure illusion, qui fait que tout s'écroule à la première agression hors du dojo et hors du ring.
Revenir en haut Aller en bas
François
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1542
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Lun 26 Avr - 17:31

naifanshi a écrit:
je me répète mais, autant la peur de la souffrance est à peu près universelle, physique même...autant la mort, tout le monde n'en a pas la même approche...
je suis peut-être spécial, mais perso c'est pas la mort qui pourrait m'inquiéter(coup de pouce sur l'interrupteur, la lumière s'éteint...point...) c'est plutot ce qui se passe avant...

de toute façon dans le feu de l'action, il en va de la conception de la mort et de la violence comme de beaucoup de choses très philosophiques, on est à 10 000 lieues d'y penser, on en a vraiment ni le temps, ni l'envie...
juste une remarque, pour l'avoir tester moi même.

dans mon passé industriel, dans le feu de l'action :

- je n'ai pas cogité avant de poser mon avant-bras sur un tuyau chaud à 650/700°C... avec les conséquences qui ont suivi

dans mon passé de combattant, dans le feu de l'action :

- je n'ai pas cogité en recevant un coup de pied retourné dans la gorge... mais mon corps et mon esprit ont sacrément paniqué...

dans mon passé d'appelé, dans le feu de l'action:

- je n'ai pas cogité lorsque mon masque à gaz a foiré pendant un exercice et que je me suivi retrouvé sans pouvoir respirer... ça a été la panique directe

Pour tout dire, l'Homme, du coté de l'inconscient, ne cogite jamais lorsque ses voies respiratoires sont atteintes... C'est immédiatement la panique. Physiologiquement, le cerveau est programmé pour paniquer face à un danger de mort immédiate... mais pas face à un danger de blessure grave.
Revenir en haut Aller en bas
onite

avatar

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 34
Localisation : bordeaux.
Grade : 1er dan karaté shotokan
Loisirs : krav maga , art du bonsai, histoire et culture des arts martiaux, cuisine, cinéma, ballade, texas hold'em poker
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Lun 26 Avr - 18:35

Citation :
peur de souffrir,

Oui



Citation :
peur d'être diminué,


Oh que oui


Citation :
Mais peur de la mort...bof.


Lorsque le carnet de route est rempli, ça va, c'est surtout l'énorme peur de partir avant de l'avoir achevé. Mais c'est une autre histoire...
Revenir en haut Aller en bas
débilou
Ecrivain aimé
Ecrivain aimé
avatar

Nombre de messages : 352
Age : 33
Grade : 1er dan
Loisirs : Boxe Française
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Lun 26 Avr - 18:40

Citation :
Pour tout dire, l'Homme, du coté de l'inconscient, ne cogite jamais lorsque ses voies respiratoires sont atteintes... C'est immédiatement la panique. Physiologiquement, le cerveau est programmé pour paniquer face à un danger de mort immédiate... mais pas face à un danger de blessure grave.


Oui François.
C'est pourquoi certains accidents de plongée très graves devraient être évités mais ont lieu quand même :
Si le détendeur ou toute autre partie du système d'air connait un problème, la marche à suivre est de le signaler à son partenaire et de puiser sur sa bouteille en amorçant une remontée respectant les paliers de décompression. Or, sous l'effet de la panique due au manque d'air, les gens tracent souvent vers la surface à toute bourre, entrainant alors un accident de décompression qui peut être mortel si pas traité à temps (accumulation de bulle d'azote dans le sang).
Revenir en haut Aller en bas
François
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1542
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 0:08

de toute manière, physiologiquement, personne ne peut empêcher le cerveau de déclencher le Defcon 5 en cas de manque d'oxygène. Parce que le cerveau sait que c'est la mort au bout de quelques secondes, sans aucun espoir de survie.

Mis à part le sectionnement d'une artère fémorale, rien n'est plus dangereux pour le cerveau que ce manque. Et c'est alors le cerveau qui réagit, pas l'intellect. Au contraire de toutes les autres situations.

Ce disant, la pire crainte d'un cerveau humain, c'est de mourir par manque d'oxygène. Nier cela c'est se penser plus fort que des milliers de siècles d'évolution.
Revenir en haut Aller en bas
Stefan123



Masculin
Nombre de messages : 469
Age : 38
Grade : ceinture orange
Loisirs : karaté ryukan, aïkido, shotokan
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 0:39

onite a écrit:
Citation :
Je ne la gère tout simplement pas


En partie, c'est peut être possible. Entièrement je n'y crois pas.

On peut être éduqué à encaisser (aussi bien psychologiquement que physiquement) un certain seuil de violence mais il y aura toujours une limite, même aussi haut placée soit elle qu'une personne un tant soi peu cosciente de ce qu'elle subit ou ce qu'elle fait subir stopera automatiquement (reflêxe purement artificiel créé par le conditionement de la vie sociétaire) sinon, il n'y aurait plus grand chose qui nous distinguerai d'une "bête" lorsque la violence entre en jeux.

Mais exactement! Ca fait partie de notre cerveau reptilien.
Revenir en haut Aller en bas
Stefan123



Masculin
Nombre de messages : 469
Age : 38
Grade : ceinture orange
Loisirs : karaté ryukan, aïkido, shotokan
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 0:44

hara a écrit:
@ stefan123,

renforcer ta tête? qu'entend tu par là? Question

Il y a une pratique d'aïkido qui consiste à se tapoter l'occiput (le derrière de la tête) avec les mains en kumade. Pour ma part, je préfère me taper la tête contre le coussin, c'est plus soft. Même si ça a l'air ridicule, ça renforce considérablement la tête à mon avis.
A une époque, je renforçais le visage, mais je me suis rendu compte que ça n'a servi à rien. Peut-être contre un coup de couteau au visage mais l'os de la joue reste vulnérable.
Revenir en haut Aller en bas
Shoji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 806
Age : 36
Localisation : pays de la loire
Grade : ceinture noire 1er Dan
Loisirs : dire des trucs bizarres
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 11:02

et oui! et le faite de prendre à la légère notre mortalité, en prenant par exemple l'image d'un interupteur que l'on actionne pour eteindre la lumiere, c'est a mon sens un grand, un très grand manque de maturité (ou une grande ignorence pour éviter d'être vexant inutilement)

on ne peut pas prendre la mort à la légère, et il ne faut pas être obsédé par elle.

par peur de rentrer dans un H.S (passionnant) a propos de la mort, je vais conclure:
-nous souffrons d'un manque cruel de renseignements par rapport a la mort.
- nous n'apprenons pas a accepter la mort comme une réalité, elle reste une idée lointaine et anxiogène (cela n'arrive qu'aux autres)
- une personne en fin de vie est extremement sensible et a le droit de mourir en paix (autant, sinon plus important que le droit de vote par exemple)
- les hopitaux sont remplis de chambres aux rabais où des personnes en fin de vie sont branchées a des moniteurs dans une agitation frénétique et réanimés systematiquement

je vous souhaites tous et toute de tout mon coeur, de trouver refuge dans la paix et l'amour quand votre heure viendra

apprendre à mourir quand nous sommes en vie n'est pas un luxe, mais c'est d'autant plus dure que notre société a une image négative de la mort
Revenir en haut Aller en bas
François
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1542
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 11:12

petit supplément sur la notion de mort...

- niveau inconscient et physio, on est tous pareil face au danger de mort immédiate

- niveau conscient, intellect et éducation, on n'est pas tous pareil face à la mort... En particulier, il y a une réelle opposition culturelle / religieuse / philosophique entre l'occident et l'asie sur la notion de mort. Opposition que même une longue pratique des AM ne peut effacer, sauf pour quelques uns qui ont fait une démarche totale vers les philosophies asiatiques de cycle de réincarnation.
Revenir en haut Aller en bas
Shoji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 806
Age : 36
Localisation : pays de la loire
Grade : ceinture noire 1er Dan
Loisirs : dire des trucs bizarres
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 11:46

très bon supplément françois. une bonne sensibilité Smile
Revenir en haut Aller en bas
débilou
Ecrivain aimé
Ecrivain aimé
avatar

Nombre de messages : 352
Age : 33
Grade : 1er dan
Loisirs : Boxe Française
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 13:38

hara a écrit:
et oui! et le faite de prendre à la légère notre mortalité, en prenant par exemple l'image d'un interupteur que l'on actionne pour eteindre la lumiere, c'est a mon sens un grand, un très grand manque de maturité (ou une grande ignorence pour éviter d'être vexant inutilement)


J'ai la même immaturité alors, tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Shoji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 806
Age : 36
Localisation : pays de la loire
Grade : ceinture noire 1er Dan
Loisirs : dire des trucs bizarres
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 15:41

tant pis débilou
AAAh je rêverai d'avoir un solide enseignement pour partir sans paniqué et être consciens de chaque changements subtile de la désintégration des éléments.
mais je te souhaite de ne pas avoir la même vision de la vie que tu as (bien que interressante) dans la fin de ta nouvelle quand tu iras dans l'autre rive.

pour ma part, la super-conscience que tu nommes, n'est autre que le "rien", la vacuité
comme les couleurs de l'arc-en-ciel donne la lumière blanche du jour (qui n'est pas une couleur) comme differentes combinaisons vibratoires sonores donnent le silence, qui n'est pas un son
alors le spectre du rien est la somme des choses. rien n'a de réalité propre, et la réalité ultime est le vide parfait...tout est illusion (anatman, samsara)
la conscience ultime est amour comme dirais moriei uhshieba senseï
être obsédé par soi même fait souffrir

bon, je ne veux pas que l'on me traite de mystique new-age alors je ne developperai pas les differents point que j'ai étudiés, mais je suis tres en accord avec la notion bouddhiste de vie et de mort malheuresement vulgarisé par une idée de la réincarnation completement loufoque
Revenir en haut Aller en bas
naifanshi
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2842
Age : 32
Localisation : alsace
Grade : quelques Dans
Loisirs : karaté goju-ryu, boxe de la grue blanche, wing chun
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 16:10

onite a écrit:

Lorsque le carnet de route est rempli, ça va, c'est surtout l'énorme peur de partir avant de l'avoir achevé. Mais c'est une autre histoire...

étant admis que la faucheuse fait son oeuvre au moment qui lui sied, sans demander à quiconque son avis, de toute façon il y aura toujours quelque chose d'inachevé...donc bon...

je comprend ce que tu veux dire, mais perso ça ne fais pas partie de mes préoccupations... Wink

hara a écrit:
et oui! et le faite de prendre à la légère notre mortalité, en prenant par exemple l'image d'un interupteur que l'on actionne pour eteindre la lumiere, c'est a mon sens un grand, un très grand manque de maturité (ou une grande ignorence pour éviter d'être vexant inutilement)

hier, hara a écrit:

alors je vous laisse dans votre auto-suffisance puante en esperant que vous serez moins enclun au jugement à l'avenir

ces deux citations sont séparées de seulement 23h et 12 minutes...nouveau record homologué...d'où ma franche rigolade de l'époque...c'est tellement prévisible que ça en est marrant Laughing)

en quoi est-ce une image immature? en quoi devrait-il y en avoir des matures et d'autres immatures...? et qui a le droit d'en juger....? Wink

aussi longtemps que cette vision du monde n'entrave pas la manière dont on vit (et quand bien même, aussi longtemps que ça n'a aucune conséquence sur autrui...qu'est-ce que ça peut fouttre...?) elle n'a pas lieu d'être jugé...

et à titre personnel, je vis assez bien comme ça...si j'ai cette vision, c'est aussi parce que loin d'avoir "étudié" le problème dans un bouquin j'ai pu voir la faucheuse de près(d'assez près pour juger du tranchant de sa faux....littéralement...je me comprend), donc les grands discours...

Citation :

on ne peut pas prendre la mort à la légère

qui l'a décidé? toi?
en quoi est-ce prendre la mort à la légère...? Wink

Citation :

nous n'apprenons pas a accepter la mort comme une réalité, elle reste une idée lointaine et anxiogène (cela n'arrive qu'aux autres)

qui ça nous...? tu veux dire toi...

Citation :

apprendre à mourir quand nous sommes en vie n'est pas un luxe

mourir fait partie de ses quelques choses que tout un chacun est capable de faire lui-même sans aucun apprentissage en réussissant en général du premier coup (ceci était la minute humour noir green)...
je te souhaite de plutot apprendre à vivre...et d'appliquer ne serait-ce que le dixieme de ce dont tu parles et que tu prétends imposer aux autres....

_________________
Mon aviron plonge dans l'écume,
tandis qu'au loin, pointe l'ile des arts martiaux
je n'ai alors d'autre pensée que ceci
"ah, quel plaisir de ramer..."

Mabuni Kenwa
Revenir en haut Aller en bas
Stefan123



Masculin
Nombre de messages : 469
Age : 38
Grade : ceinture orange
Loisirs : karaté ryukan, aïkido, shotokan
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 16:25

Citation :
je ne veux pas que l'on me traite de mystique new-age

lol
Revenir en haut Aller en bas
débilou
Ecrivain aimé
Ecrivain aimé
avatar

Nombre de messages : 352
Age : 33
Grade : 1er dan
Loisirs : Boxe Française
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 17:10

Hara:

Dans la théorie de la fin de mon roman dont tu parles, la "super-conscience" fait partie des trucs rajoutés pour coller à l'histoire. Je n'y crois pas, c'est juste une hypothèse comme une autre. Je crois par contre au côté ineluctable.
Revenir en haut Aller en bas
Shoji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 806
Age : 36
Localisation : pays de la loire
Grade : ceinture noire 1er Dan
Loisirs : dire des trucs bizarres
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 17:27

olala! je me suis fait plein d'amis moi! enfin

@naifanchi,
tu es assez intelligent pour ne pas prendre au pied de la lettre ce que je raconte...impermanence quand tu nous tiens...

si je t'ai véxé ou contrarié c'est que j'ai appris a communiquer comme ça, je me rend compte que ce n'est pas la meilleur façon. mais bon, j'ai du pain sur la planche
et puis si ça peut te rassurer: je t'aime bien...

@ débilou,
non tu mens, un écrivain quel qu'il soit a toujours une affinité avec ce qu'il dit et puise dans sa vie ou son shéma de pensée. tu es juste un peux géné d'exposer tes pensées alors tu t'en coupe pour ne pas en être responsable. j'ai lu ta nouvelle, hormis la violence je trouve ça pas mal du tout
Revenir en haut Aller en bas
Shoji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 806
Age : 36
Localisation : pays de la loire
Grade : ceinture noire 1er Dan
Loisirs : dire des trucs bizarres
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Mar 27 Avr - 17:31

oh j'oubliais, vus qu'on en est au concour: j'ai eu ma petite experience aussi

Citation :
et à titre personnel, je vis assez bien comme ça...si j'ai cette vision, c'est aussi parce que loin d'avoir "étudié" le problème dans un bouquin j'ai pu voir la faucheuse de près(d'assez près pour juger du tranchant de sa faux....littéralement...je me comprend), donc les grands discours...

mais rien de vraiment passionnant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Ven 21 Mai - 17:21

Wah. Désolé de déterrer ce topic, mais je suis assez choqué par certains trucs que j'ai pu y lire.

En vrac,
françois a écrit:
la violence n'est pas forcément inhérente à la pratique d'un art martial
J'aimerais bien savoir comment... La violence peut ne pas être inhérente à la notion de guerre ?
francois a écrit:
Maintenant, la violence est-elle inclue dans la pratique d'un AM? Pas forcément. Plus maintenant en tout cas
J'ai du mal à saisir comment on peut tenir ce genre de propos sur site qui s'appelle karate-traditionnel
blackhawk a écrit:
Je suis contre la violence
No coment...
hara a écrit:
apprendre a maitriser et a canalyser cette violence inhérente a la vie est un moyen sur de devenir meilleur
"Meilleur" ? Ca veut dire quoi ? Et en quoi canaliser la violence peut y aider ? Et pour reprendre la citation juste au dessus, comment l'absence de violence pourrait-elle jouer sur cette notion de "bon" ou de "meilleur" ?

Bref, en quoi la violence est-elle un mal ?

hara a écrit:

soleil qui est notre source primaire de vie et que l'on pourrait qualifier de boule de "violence" (fusion/fission) remarquable.
Bon alors là va falloir m'expliquer ce que c'est la "violence" au niveau particulaire :/, en particulier pour la fusion o_O.

Enfin, va falloir m'expliquer comment des "Européens" plus ou moins jeunes peuvent imaginer connaître aussi bien les fondements de pratiques qui datent de plusieurs décennies (voire siècles), et nées dans des pays où l'état d'esprit, le mode vie et la culture sont à des années lumière de ce que l'on peut connaître aujourd'hui, même dans lesdits pays.

Aussi, avant de poser la question qui constitue le sujet du topic, il aurait fallu se demander "les A.M. sont-ils violents ?". Pour ma part, je pense que la réponse se trouve dans des bouquins (et pas des bouquins de vieux maîtres hein, mais des bouquins d'histoire qui racontent un peu ce que c'était la vie au moment de la "naissance" des AM traditionnels (parce que c'est bien de ça qu'il est question à priori...)). Si quelqu'un l'a fait, alors qu'il nous éclaire, parce que pour l'instant à part du blabla sur la notion de violence et de sa maîtrise, y'a pas beaucoup de faits qui viennent faire avancer la discussion.

Mais en tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'à la question "Violence dans les A.M : assumée ou bien ?", la réponse est NON ! (cf les premières phrases que je cite).

Je me permets de relancer le débat, parce qu'il me semble très intéressant mais un peu trop confiné à de la sodomie de diptères ; du coup si quelqu'un veut me rabattre mon petit caquet de donneur de leçon, je n'en serai que ravi !

Tchuss


Dernière édition par oim le Ven 21 Mai - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shoji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 806
Age : 36
Localisation : pays de la loire
Grade : ceinture noire 1er Dan
Loisirs : dire des trucs bizarres
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Ven 21 Mai - 17:28

plus tu deviens fort mentalement et physiquement et moins tu ressens le besoin de montrer les crocs car tu as confiance. de plus la compassion et l'aspect de tendre protection des faibles s'aiguise

mais comme le dit un maitre: le karaté peut etre un outil pour l'éveil ou la pire des saloperie du monde
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   Ven 21 Mai - 17:36

Certes.
Mais je vois pas le rapport en fait :/.
Désolé.

hara a écrit:

mais comme le dit un maitre: le karaté peut etre un outil pour l'éveil ou la pire des saloperie du monde

Ca se voit qu'il a jamais assisté à un concert de Renan Luce celui-là ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la violence dans les A.M: assumée ou bien?   

Revenir en haut Aller en bas
 
la violence dans les A.M: assumée ou bien?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Conduite sur neige et glace de la version 4x4
» bruit pédale de frein sur mon nitro
» Mon alternateur à pris feu !!!
» Defense contre... un coup de tete...!!
» Xt impossible à démarrer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du site www.karate-traditionnel.fr.st :: Divers :: Présentation des nouveaux-
Sauter vers: