Forum du site www.karate-traditionnel.fr.st

Questions / Réponses karaté traditionnel shotokan et autres
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Le siteLe site  

Partagez | 
 

 Interview d'un grand maître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
onite

avatar

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 34
Localisation : bordeaux.
Grade : 1er dan karaté shotokan
Loisirs : krav maga , art du bonsai, histoire et culture des arts martiaux, cuisine, cinéma, ballade, texas hold'em poker
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Interview d'un grand maître   Lun 29 Avr - 13:28

J'ai tenu à vous faire partager l'interview d'un grand maître extraite d'un célèbre magazine d'art-martiaux et sports de combats :

- Kabé jardin : Merci de nous accueillir maître Pipos, serait-il possible de nous donner une rétrospective de votre parcous martial ?

- Sensei Pipos : Bien sur, j'ai commencé à arpenter le long et difficile chemin bien souvent semé d'embûches qu'est celui des arts-martiaux par le Judo que j'ai pratiqué avec ténacité et acharnement avec sensei Dudule, 1er kyu à raison d'un entraînement par mois.

K.J - Combien de temps avez- vous pratiqué le Judo ?

S.P - J'ai pratiqué 2 longues années, ai obtenus ma ceinture verte, gagné la compétition municipale du quartier, puis j'ai estimé avoir fait le tour de ce que le Judo avait à offrir. Je suis passé à une intense pratique de la boxe Anglaise.

K.J - Combien de temps avez-vous pratiqué la boxe Anglaise ?

S.P - J'ai pratique le noble art à raison d'une demi-heure par semaine durant trois ans. Je n'avais pas besoin de pratiquer plus longtemps. J'avais déjà compris et assimilé tout les principes de cette discipline en regardant inlassablement tout les Rocky en boucle. J'ai également fait un match où j'ai tout de même fini deuxième.

K.J - qu'avez vous pratiqué par la suite ?

S.P - J'ai pratiqué l'aikido. L'appel de Sensei Ueshiba venait à moi comme une évidence. Je l'ai senti venir en moi par mes pieds, une douce chaleur m'envahit alors et j'étais en phase avec moi même. A moins que ce ne soit le chauffage au sol du dojo... Quoi qu'il en soit, il ne m'a suffit que d'un cours d'aikido pour comprendre cet art-martial. J'ai également compris que l'essence même de l'aikido résidais dans les coffrets collector de Steeven Seagal. J'ai ensuite pratiqué le karaté mais seul grâce au karatédo kyohan, les vhs des katas de l'équipe de France et les différents styles de grands maîtres autos-didactes postant leurs cours sur internet derrière un paravent représentant un paysage bucollique.

K.J- Parlez nous de votre pellerinage mystique ?

S.P- Après tant de sacrifice et d'éfforts conssacrés à la pratique des Arts-martiaux, j'ai soudain eu l'illumination : il fallait que je créé mon propre style : quelque chose d'ultra traditionnel mélangeant judo, aikido, boxe anglaise et karaté shotokan : l'ultimate judo shoto-boxing. L'illumination était là, devant moi en même temps que le coucher de soleil qui m'aveuglait...

K.J - Vous êtes parti vous entraîner à Shaolin ?

S.P- En fait non, mais j'ai quand même serré la main à un prêtre du monastère ! J'ai senti dans cette anodine poignée de main, que le prêtre me transmettait toute l'essence même de son art. Un moment fugace inoubliable !

K.J - Racontez nous votre passage à Okinawa ?

S.P - J'ai réussi à me faire prendre en photo devant l'entrée d'un dojo ! Lorsque j'ai discuté avec le maître du dojo de ma discipline, il en est resté sans voix, le souffle complètement coupé.

K.J - vous avez écrit trois ouvrages sur votre méthode ?

S.P - Oui j'ai réussi à me faire publier par l'édition des adeptes des arts-martiaux foireux et obscurs. Nous enregistrons un bon début avec cinq ouvrages de vendu au bout de 8 mois de publication.

K.J - Parlez nous de votre école.

S.P - J'enseigne au dojo municipal de Jolie ville. Je suis grand maître mekyo kaiden 15eme dan. Je trie mes élèves sur le volet. Je suis très exigeant quant aux critères de sélections. Au programmes : 200 pompes, abdos en moins de cinq minutes, 30 mn de courses, entretien psychologique avec le postulant pour voir ses réelles motivations.

K.J - Et vous avez beaucoup d'élèves ?

S.P - A l'heure actuelle, je n'en ai aucun, mais je m'exerce beaucoup sur mon chat et ma femme.

K.J - Merci à vous Sensei Pipos pour cette interview !

Revenir en haut Aller en bas
fox972

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1494
Age : 60
Localisation : sarcelles
Grade : shotokan
Loisirs : jeux d'échecs animateur 2eme degrés
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Interview d'un grand maître   Mer 1 Mai - 11:31

C'est lui ou son égo qui parle ? sinon il doit exister plein de gens ainsi, sans pour cela qu'ils soient maitres .Avant de faire, ils ont déjà tout compris ..

Toujours est -il , rester vigilant face à un maître Pipos , face à nous, il serait capable de nous sortir une technique qui n'existe même pas .

Ce genre de mec reste très dangereux , donc une réponse plus qu'appropriée pour qu'il sente , qu'un code de bonne conduite existe .... Sinon HS , bonnes fêtes du travail... ? vous faîtes pas arnaquer par les vendeurs de muguets ..a+
Revenir en haut Aller en bas
onite

avatar

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 34
Localisation : bordeaux.
Grade : 1er dan karaté shotokan
Loisirs : krav maga , art du bonsai, histoire et culture des arts martiaux, cuisine, cinéma, ballade, texas hold'em poker
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Interview d'un grand maître   Mer 1 Mai - 14:58

Citation :
C'est lui ou son égo qui parle ? sinon il doit exister plein de gens ainsi, sans pour cela qu'ils soient maitres .Avant de faire, ils ont déjà tout compris ..


On va dire que c'est une mini-compil humour de ce que j'ai pu voir, lire ou entendre ces onze dernières années.

Citation :
Toujours est -il , rester vigilant face à un maître Pipos , face à nous, il serait capable de nous sortir une technique qui n'existe même pas .

Heu disons que le dernier vu en date nous a vraiment tué...De rire ! Laughing Encore un qui avait tout compris le shotokan, le jiu jitsu et tout le toutim dans les bouquins. C'est bien beau de l'ouvrir, de prétendre être expert et d'avoir fondé son école ou son style avec un nom qui claque et sonne bien devant le béotien, mais lorsque l'illusion tombe au bout d'une minute et demi de démo et que tu montre ton travail "appauvri" qui lui passe, ben forcément, tu finis le cours en te marrant comme un bossu. Donc la technique cachée de sensei Pipos, non désolé, je n'y crois pas, je n'y ai jamais cru avant et jamais je n'y apporterai le moindre crédit. Un mec qui connait son métier te montre de manière simple, sans essayer de te souffler de la poudre aux yeux en essayant de mixer du vo vinam, du shotokan et du free fight. Il maîtrise sa discipline ou il ne la maîtrise pas, point.


Citation :
vous faîtes pas arnaquer par les vendeurs de muguets ..a+

Hé t'es pas fou toi ? T'as vu le temps qu'il fait pas beau dehors qu'il fait trop froid ? Non je vais rester au chaud à m'entraîner, c'est mieux. A+
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview d'un grand maître   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview d'un grand maître
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview d'un grand maître
» 2010 - [Mercedes] F 800 Style
» Le grand stade du Havre
» Le plus grand Porte-Conteneurs du Monde
» Entretien de Yohann DINIZ "magazine équipe MAG"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du site www.karate-traditionnel.fr.st :: Divers :: Pour déconner-
Sauter vers: