Forum du site www.karate-traditionnel.fr.st

Questions / Réponses karaté traditionnel shotokan et autres
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Le siteLe site  

Partagez | 
 

 Un texte littéraire personnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un texte littéraire personnel   Dim 23 Déc - 0:48

Pour déconner, voici un texte avec lequel j'ai participé à un jeu d'écriture littéraire sur un forum littéraire. Les textes ne devaient pas dépasser 3500 caractères, espaces comprises et devaient impérativement commencer par cette phrase : "Cela devait être le plus beau jour de ma vie".

Dans ce texte, je me suis projeté dans le futur.

***

Ceinture noire
Cela devait être le plus beau jour de ma vie. En position de salut, j'avais du mal à retenir des larmes alors que le président du jury me nouait, autour de la taille, ma ceinture noire en karaté. Mais qu'importe ! Le long combat venait de prendre fin et je venais de battre mon premier ennemi : moi-même. Un combat de cinq longues années faites d'attentes et de remises en cause, de persévérance et d'abattement, un véritable travail de Sisyphe pour remonter des techniques jusqu'au sommet de la pratique puis revenir en début pour les coupler avec d'autres techniques.

Et comble de difficulté, c'était avec le corps en décrépitude avancée d'un sexagénaire que je crânais sagement dans ces allers et retours d'enfer. Je me rappelle ce sourire narquois et ce hochement de tête du professeur lors du premier jour. " Non, grand-père, tu as dépassé l'âge, tu ne peux pas". Il ne dut accepter que sur mon insistance sur le côté sportif pour entretenir en ordre de marche une carcasse délabrée.

Puis, il fallait supporter ses sarcasmes avec un calme olympien, sans possibilité de trouver un autre Dojo.

" Toi grand-père, tu vas t'échauffer au milieu pour ne pas gêner la vitesse des autres". Un remake du "visage pâle" dans la danse du scalp.
" Ca, grand-père, ne le fais pas, c'est trop pour toi".
" Lui, il est vieux, ça se comprend, mais vous ? Remuez-vous bande de fainéants ! ".

Quatre mois plus tard, "grand-père" a eu, haut la main, sa revanche sur la bêtise humaine. Tout le monde a ri jaune quand il a pu décrocher sa première ceinture. Il a même eu droit à un petit discours louant son courage et sa ténacité.

Les ceintures se succédèrent, à la mesure de son entêtement à se surpasser, à suer toute son eau pour pouvoir arrimer son corps aux exigences de son art.

L'après midi, je visionnais des vidéos de maîtres exécutant en virtuoses des katas supérieurs, mais avec un regard nouveau, celui d'un initié accompli, au crépuscule de sa vie.
Ma femme me tira de ce doux prélassement narcissique en me rappelant qu'il fallait acheter le lait du lendemain et qu'il faisait déjà nuit.

Je n'avais plus le sou, il fallait bien assurer les finances du lendemain. Je pris le chemin du guichet automatique le plus proche. Le coin était en retrait, assez propice aux agressions nocturnes.

Fallait-il invoquer le diable ?

Dès que j'ai sorti les billets, un objet pointu s'appuya sur mon flanc droit et une voix résolue me somma de ne pas me retourner et de tendre les billets vers l'arrière, de la main gauche.
"Vacuité de l'esprit, l'esprit libre décide et gagne, et celui encombré perd". Le temps que ce principe m'effleure, tout était déjà fait La fusion corps-mental avait déjà opéré et nous nous trouvions, moi et l'agresseur, par terre. Lui, le crâne en sang et moi, son couteau plongé dans la cuisse.

Mais comment ? Retour en ralenti : pivot sur mon pied droit et atemi simultané au bras armé en faisant un pas de côté, balayage par le pied-pivot et projection au sol par un autre atémi au plexus. Mais je n'ai pas mes jambes de vingt ans, l'équilibre fut instable et je chutai. Mon atemi n'ayant rien désarmé, ma cuisse reçut le couteau et sa tête le dallage. Traumatisme crânien.

Un attroupement fut vite constitué, une sirène se fit entendre.

Plus tard, un verdict : légitime défense disproportionnée à l'agression, six mois avec sursis et retrait de la licence. Et prime du destin : des béquilles pour trois mois.

Une ceinture noire, à mon âge, cela me fait une belle jambe !
Revenir en haut Aller en bas
onite

avatar

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 34
Localisation : bordeaux.
Grade : 1er dan karaté shotokan
Loisirs : krav maga , art du bonsai, histoire et culture des arts martiaux, cuisine, cinéma, ballade, texas hold'em poker
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Un texte littéraire personnel   Dim 23 Déc - 18:02

Citation :
Plus tard, un verdict : légitime défense disproportionnée à l'agression, six mois avec sursis et retrait de la licence.


C'était le juge enfoiros qui présidait avec mètreenbois, avocat au barreau pour défendre ton protagoniste ? Very Happy (j'arrête là avant qu'un vieux débat ne refasse surface d'outre-tombe) . J'aurai aimé que ton héro arrive à savoir comment son présumé agresseur a pu justifier le port d'une arme blanche sur la voie publique à une heure aussi tardive (mais là aussi j'arrête là sinon on va relancer le coucou).

Sinon et sérieusement texte concis et pertinent sur la fausse toute-puissance de ce satané bout de tissu, la victoire de la détermination et de la motivation sur l'âge et une légère révision sur ces satanés agresseurs handicapés avec leurs couteaux Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
fox972

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1494
Age : 60
Localisation : sarcelles
Grade : shotokan
Loisirs : jeux d'échecs animateur 2eme degrés
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Un texte littéraire personnel   Dim 23 Déc - 18:40

franchement ,cette histoire est vraie ou pas ? ça pourrait l'être dans l'époque où nous sommes .. car si c'est pour de faux ,tu as bien invoqué le diable , celui-ci pouvant faire de belles choses ,disons peut faire miroiter de belles choses . Comme dit Onite on ne relançera pas le débat sur les jugements disproportionnés ou pas , en tout cas c'est bien écrit .a+
ps...ok j'ai relu , pour déconner, histoire littéraire , ... la prochaine fois fais l'a nous un brin plus romantique , nous les tueurs, la tendresse nous manque ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un texte littéraire personnel   Dim 23 Déc - 19:13

Merci à vous deux .

C'est parce qu'il contient un peu d'humour que je l'ai posté. Le contenu est libre, le verdict est donc fantaisite.

Invoquer le diable, ça c'est vrai. J'avais dit à mon beau-fils de se méfier des agresseurs en allant tirer du fric sur les guichets automatiques. Trois jours plus tard, c'était véridiquement arrivé ! On lui a flanqué (sans le blesser) un couteau au flanc et pris son fric ! Vrai de vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Amarand



Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 27
Localisation : 62000
Grade : Blanche
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Un texte littéraire personnel   Lun 7 Jan - 14:28

J'ai pris grand plaisir à lire ton texte, clair et concis... Une touche d'humour, mais c'est tout de même assez triste d'imaginer que cela pourrait très bien se produire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un texte littéraire personnel   Lun 7 Jan - 17:05

Merci Amarand Wink

Oui, ça arrive . Je dirais, non sans humour, que cela devient monnaie courante...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un texte littéraire personnel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un texte littéraire personnel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un texte littéraire personnel
» Le Bar Littéraire
» Mon petit forum littéraire
» petit quizz sur la vie et l'oeuvre de funakoshi
» Puce/transpondeur personnel AMBrc vraiment pas chers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du site www.karate-traditionnel.fr.st :: Divers :: Pour déconner-
Sauter vers: